Home » Tourisme » Patrimoine

Patrimoine

Les chapelles de Guimaëc

Guimaëc est une paroisse primitive datant du haut moyen âge. Ses voisines, Lanmeur et Locquirec, se sont formées à ses dépends. Son nom actuel pris au XIVème siècle, signifie bourg de Saint MAEC (moine évangéliste itinérant disciple de Saint Samson au VIème siècle). Elle est rattachée au département en 1791.

La commune s'étend sur environ 1800 hectares. Formée de 11 frairies, elle abrite au XVème siècle 19 maisons nobles et de nombreuses chapelles.

Les archives en mentionnent sept dont certaines privées : en 1918, il n'en reste que 4 en bon état, leurs vestiges ont été en grande partie pillés mais de nombreuses statues sont toujours visibles en l'église Saint Pierre du bourg.

En 1954, Monseigneur Fauvel, alors évêque de Quimper, décide le rattachement de la chapelle de Lézingar à la paroisse.

Chapel Krist

Datée du XVIème siècle comme en témoignent, les inscriptions, il s'agit ici de la plus grande des Chapelles paroissiales. Elle est bâtie sur un tertre mûré, le placître est protégé par de grands arbres. De forme en "L" côté midi, son architecture est de style flamboyant comme le montrent les cartes postales. Elle se trouve sur le trajet des Côtes d'Armor. Les pèlerins qui se rendent au pardon de Saint Jean du Doigt s'y arrêtent pour prier. Les maisons nobles du voisinage, Pennanech et Mez ar bes, y ont leur blason.

Le chœur est entouré d'une clôture de bois à colonnettes tournées comme on peut en voir à la chapelle Notre Dame des Joies, il n'en reste rien. En fait, la détérioration de la chapelle Krist commence dès l'année 1946 quand les vitres brisées sont remplacées puis brisées une deuxième fois ; les grands feuillus, magnifique rideau d'arbres protégeant la chapelle, sont abattus en 1947.

Ouverte à tous les vents, sans protection, ardoises et murs se détériorent très vite et s'écroulent en grande partie en 1958 et 1959. En l'absence de toute décision permettant de remettre rapidement hors d'eau ce chef-d'œuvre, l'ensemble tombe rapidement en ruines. En accord avec l'évêché et les beaux-arts, les moines de l'abbaye de Landevennec emportent les dalles et un autel de pierre, puis le vandalisme commence.

Certains étés, des troupes de scouts viennent débroussailler et ces travaux de nettoyage, plus importants en 1998, sensibilisent quelques habitants des environs.

Une association est créée en 1999 mais nul n’espérait à l’époque reconstruire la chapelle, chef-d'œuvre pourtant inscrit au budget annexe des monuments historiques depuis 1932. Durant le pardon qui se tenait à la mi-septembre, le dernier s'étant déroulé en 1947, les pèlerins offraient 50 livres de grains de la dernière moisson ou leur équivalent en argent qu'ils déposaient sur un autel de pierre.

Un premier prix, décerné en 2001 dans le cadre du concours «Sauvez un trésor près de chez vous » organisé par la Fondation du Patrimoine, va faire connaître la chapelle aux mécènes : grâce à leurs dons, aux subventions diverses (DRAC, Région, Conseil Général) sans oublier l’argent récolté chaque année par l’association grâce au repas qu’elle organise le jour du Pardon (600 convives !), la chapelle renaît peu à peu : depuis 2009 elle est à nouveau debout, recouverte d’une belle toiture en ardoises de Locquirec, comme avant. La charpente refaite à l’ancienne fait l’admiration de tous ; il reste encore à restaurer l’intérieur.

Chapel Krist - La Mairie de Guimaëc

Chapel Itron Varia Joaou

Des travaux de remise en état du Chancel et de certaines peintures ont encore été effectués récemment en liaison avec les monuments historiques. Le pardon, suivi par de nombreux pèlerins des environs, était célébré l'après-midi du 1er dimanche de septembre ; un goûter champêtre et un jeu de galoches prolongeaient la cérémonie. Deux fois par semaine, rn juillet et août, des visites commentées de la chapelle sont assurées par de jeunes guimaëcois.

Selon la tradition une première chapelle aurait été bâtie, au temps des croisades, à la demande des deux frères de la maison de Trémédern pour remercier la Vierge de leur avoir épargné un duel fratricide. Cependant le témoignage le plus ancien ne remonte qu'à 1499, date gravée sur le maître-autel. Plusieurs fois restaurée aux XVIème et XVIIIème siècles, elle a été classée monument historique en 1916 avec une partie de son mobilier.

 

Chapel Itron Varia Joaou - La Mairie de Guimaëc

Chapel Sant Roch

Désaffectée au début du siècle, elle est située face à l'église paroissiale et, après avoir servi d'école jusqu'en 1964, elle a abrité l'ancienne mairie puis est devenue l'actuelle garderie.

Il s'agit d'un bâtiment très simple de forme rectangulaire et dont aucun élément religieux ne subsiste.

Chapel Sant Roch - La Mairie de Guimaëc

Chapel Sant Sebastien

Chapelle domestique du manoir de Kerven en ruines au début du siècle et reconstruite en 1906, les pierres de la chapelle ruinée de Sant Melar furent utilisées lors des travaux de remise en l'état à la demande de M. de Bergevin, Maire de Guimaëc et propriétaire du Manoir.